Cérémonie du thé au Steam Tour 2015

Lors du Steam Tour 2015, qui s’est déroulé en septembre à Albi grâce à l’implication de Chitra Event (je vous en ai touché un mot par ici), l’occasion m’a été donnée de présenter une cérémonie du thé. J’ai choisi la cérémonie au plateau (o-bon), la « cérémonie des débutants », car bon, débutante, je l’étais vraiment !

Cérémonie du thé, ou Cha no Yu, par Vanessa Terral lors du Steam Tour à Albi en 2015

Une année d’observation, à raison d’une séance ou deux par mois ne permet guère d’avancer très vite, hélas – et encore, quand on pense qu’il y a si peu d’initiations à la Cérémonie du thé en France, le « hélas » est vite balayé pour laisser place à la gratitude !
Aujourd’hui, j’ai la joie et la fierté de maîtriser la cérémonie « de base », avec la louche, ou hishaku – fierté d’autant plus grande que la démonstratrice, Mme Kumi Takahashi de l’association Wakaba, m’a invitée en une autre occasion à la présenter en public.

Mais pourquoi une cérémonie du thé dans un événement steampunk ? Lire la suite

Publicités

Ekiben : les Bentô de la Gare à Paris !

En retard, je suis en retard… Voilà déjà deux mois que j’aurais dû poster cet article, afin que vous puissiez profiter vous aussi du kiosque ekiben si vous en aviez l’occasion. Hélas, je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour que l’engouement ait été tel que l’expérience soit transformée en kiosque régulier !

 

Un kiosque ekiben à Paris

Du 1er mars au 30 avril 2016 s’était installé, dans le Hall 2 de la Gare de Lyon à Paris, un kiosque ekiben. « Ekiben » vient d’une contraction entre les mots « eki », c’est-à-dire « gare », et « bentô », ces repas équilibrés contenus dans une boîte et faits pour être emportés avec soi au travail, à l’école, en pique-nique ou, dans notre cas, en déplacement.

Boutique Ekiben à la gare de Lyon, à Paris, Bentô ou Bento de la Gare

Cette initiative est le résultat d’un partenariat entre A2C (les commerces en gare) et NRE (Nippon Restaurant Entreprise, filiale du groupe japonais ferroviaire JR East).

J’ai profité de ma venue sur Paris pour le salon Livre Paris – mon dernier roman, Le Gardien de la Source, y était présenté sur le stand des éditions Pygmalion – pour rendre visite à ce tout premier ekiben en France.
En fait, il s’agissait même d’une première mondiale !

L’ekiben est une institution au Japon. Il y a des personnes qui collectionnent les emballages des différentes boîtes que l’on peut trouver dans les gares. Les créateurs d’ekiben – parfois, simplement le cuistot du stand du village – essaient de mettre en avant la culture culinaire et les produits de sa région. Lire la suite

Bentô origami « Mon Petit Buta »

Il y a plus d’un mois (« En r’tard, en r’tard, en r’tard je suis en r’tard ! » pour citer un certain Lapin blanc… Vous remarquerez que j’ai réussi à caser mon usagi dans un article qui n’avait, a priori, rien à voir!  😛  ), j’ai eu la joie et la chance de remporter un concours organisé par la boutique en ligne Pause Bentô. Comme lot : un bentô onigiri.

Moi, je les appelle plutôt des « bentô origami » car on doit les plier pour les monter, ce qui les rend super pratiques : vides, ils se rangent complètement à plat, de quoi les glisser dans son sac. (D’ailleurs, faudrait que je trouve le courage d’aller à la boulangerie armée de mon petit bentô et de demander qu’on m’y glisse les tartelettes hebdomadaires, histoire d’éviter de gaspiller une boîte en carton pour rien.)

J’ai jeté mon dévolu sur la version petit cochon, c’est-à-dire « buta » en japonais. J’hésitais avec la grenouille, mais je la trouvais un peu trop commune… Et puis, étant Cochon en astrologie chinoise, peut-être qu’un « groïk groïk » astral m’a influencée !

Bento origami offert par Pause Bento, version Buta (cochon)

Un élastique aide à maintenir la forme et fait office de collier. Une collection d’écussons est jointe au bentô afin de masquer le système de fermeture et d’adresser des petits messages affectueux à nous-même ou à la personne à qui nous destinons les onigiri. Lire la suite